Parcours de vie

Je suis née à Montréal le 9 janvier 1959.  À 7 ans, j’ai décidé de ce que serait ma vie.  Être vétérinaire pour travailler avec les animaux que j’adore et même que je n’aurais pas d’enfant. Je ressentait déjà ma mission à cet âge: agir comme protectrice.  Je venais de découvrir pourquoi j’avais une confiance en moi, une grande estime de mon âme et un caractère fort.

Dans cette ville, je n’ai pu avoir de contact avec les chevaux, à part que de les voir passer sur la rue ou à la télévision.  En 1966, la famille déménageait à Ste-Marthe-sur-le-lac.  Ce fut le plus beau cadeau de première communion que je pouvais avoir:  pouvoir côtoyer et m’occuper de chevaux!  J’ai donc passé de merveilleuses années dans cette banlieue.

Les chevaux font partie intégrante de moi.  Ils sont présents dans mes cellules, mon cœur, mon esprit.  Ils sont toute ma vie.

Tous les jours de ma jeunesse, j’ai prié pour pouvoir être avec eux.  Je n’ai pu concrétiser mon rêve que bien plus tard dans ma vie, car ma mère, veuve avec trois enfants, n’avait pas les moyens.  Comme en 1970, la famille est déménagée à Laval et que je ne connaissais personne du milieu, j’ai dû encore attendre et me contenter de compléter mes études secondaires sans contact avec les chevaux.  Alors, quelle ne fut pas ma joie quand, à 18 ans, mon conjoint décidait de m’acheter un cheval!  Le rêve devenait réalité!  C’était en 1977.

Cela était très romantique, mais pas tout à fait désintéressé.  Je crois bien que mon insistance pour aller faire de l’équitation dans les centres de location et aller voir les différents évènements équestres lui a fait réaliser, qu’en plus de me rendre plus amoureuse, ce serait plus économique et plus pratique de m’acheter un cheval!

J’étais encore étudiante en techniques de secrétariat au Cegep, quand je suis partie vivre avec mon conjoint qui, s’intéressant également aux chevaux, en acheta un deuxième.  C’est ainsi que débuta le plein assouvissement de ma passion!

En 1979, j’ai fait mes études en techniques de secrétariat afin d’être financièrement autonome et pouvoir payer les dépenses de mon cheval.  J’ai commencé à travailler dans un bureau du gouvernement du Canada à temps plein à l’âge de 19 ans.  J’y ai travaillé 29 ans dont les dernières années, à temps partiel, tant je désirais être avec les chevaux.  D’ailleurs, n’y pouvant plus, je décidais de me faire le plus beau cadeau pour mes 50 ans: prendre ma retraite.  Ainsi, depuis janvier 2009, je me consacre à plein temps à ma passion.

Depuis mon premier cheval, je ne cesse d’augmenter mes connaissances; d’assister à diverses formations sur tous les sujets, de prendre des cours avec différents instructeurs équestres et entraîneurs de chevaux et de pratiquer de nouvelles techniques ou méthodes afin d’en savoir davantage sur le cheval et sur l’enseignement et d’être un meilleur chef pour les chevaux.  J’ai pris un nombre incalculable de cours avec les meilleurs entraîneurs du Québec, comme Gilbert L’espérance, José Coutu, Guy Gauthier, Gaëtan Gauthier, Lise Roy, Réjean Lévesque, Lorraine Germain, Ginette Frank et Lyne Laforme.  J’ai suivi et participé à de nombreuses cliniques, ateliers et conférences sur tous les sujets concernant le cheval.  J’ai acheté et testé les programmes d’entraînement écrits, audios et vidéos de différentes méthodes.  J’ai suivi de nombreuses cliniques en reining (Craig Johnson), performance (François Gauthier, Lyne Laforme), TTouch (Edie Jane Eaton et Lucie Leclerc), attelage (Théo et Eugen Hug), le Parelli Natural Horse-Man-Ship (Larry Stewart), les méthodes de John Lyons (Josh Lyons et France Vanier) ainsi que les méthodes éthologiques d’Élizabeth de Corbigny.

En y regardant de plus près, j’ai toujours été spirituelle; en contact avec mon être intérieur, Dieu, l’Univers, selon ce que vous préférez.  J’ai réalisé que j’ai eu trois importantes parties dans ma vie.   L’enfance et l’adolescence ont été les deux portions où j’étais le plus en contact avec ma divinité.  Ma vie de jeune adulte où j’ai vécu à fond mon égo, la folie dans le travail, l’insatisfaction, le stress.  Ma vie d’adulte sénior est plutôt tout en douceur.  Je me suis réconcilier avec mon corps, le temps, l’argent et l’espace.  Je fait la paix et pratique le lâcher prise dans tous les aspects de ma vie.  C’est le fait de rechercher le sentiment d’être comblée qui m’a amené à cette dernière période.  D’ailleurs, les dernières années à travailler au gouvernement, je ressentait un besoin insatiable de lire, de remplir ma tête, mon coeur et mon âme de tout ce qui concerne la spiritualité. Les années 2014 et 2015 ont été une période très profonde spirituellement.  J’y ai mis en pratique tout ce que j’avais lu et appris avec ma soeur spirituelle.  J’ai pris le temps de faire de l’espace pour l’amour, la paix, l’harmonie, la joie et …l’argent.

Ainsi, je suis toujours aussi motivée dans mon travail et tous les jours j’ai de nombreuses occasions d’apprentissage. Je suis autodidacte et mon esprit est grand ouvert.  Je vie au présent, je me sert des expériences et des connaissances acquises dans le passé et j’entrevoie le futur avec bonheur, sérénité et surtout, un jour à la fois.

J’allie mon talent pour écrire et mon désir de passer mon savoir dans mes livres et vidéos.

Mes bagages se remplissent mais deviennent de plus en plus légers car mon plaisir le plus grand est de partager et de transmettre tout ce qui s’y trouve et permette à d’autres de vivre des moments magiques chaque jour.

Au plaisir de vous rencontrer!

Lise Berthelet-Henry

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.