Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs,

Je vous présente:

S H O D A N !

28-7-1997 / 17-10-12

Voyez 40 belles photos de Shodan avec ses amis humains !

Vous pouvez les regarder en cliquant sur les chiffres en dessous des photos, ce qui vous permettra de voir les titres.

Vous pouvez également cliquer sur la première photo et les voir une à la suite de l’autre sans les titres.

N’hésitez pas à m’envoyer vos photos et témoignages pour les ajouter à la collection !

SON CÔTÉ PHYSIQUE

Identité

Race:  Croisée Belge/Quarter Horse

Sexe:  Hongre

Date de naissance:  27 juillet 1991

Père QH (identité inconnue)

Mère Belge (identité inconnue)

Enregistrement:  Inscrit à la Société Canadienne d’enregistrement des animaux,

Identification des chevaux canadiens, sous le no. M10036314

Propriétaires:  Lise Berthelet-Henry et Jean-Henry

 

Fiche de signalement

Poids:  1600 lbs

Grandeur:  16.3 mains

Couleur:  Alezan au crin pâle

Marques:  Balzanes chaussées aux quatre membres; Étoile, liste et pelote larges (Belle face); Ladre au naseau gauche; Lèvre inférieure blanche (Boit dans son lait); Épis dans le quart inférieur gauche de l’encolure, côté gauche; Cicatrice rosée sur la partie frontale du canon du postérieur droit.

SON HISTOIRE

Mon mari et moi avons acheté Shodan, en janvier 2000, d’en le but d’en faire notre cheval d’attelage et d’équitation personnel afin de faire de belles sorties en famille.  Nous cherchions un cheval calme ayant déjà de l’entraînement et de l’expérience à l’attelage, puisque nous n’avions pas de connaissances et d’expérience dans cette discipline.  L’exigence principale de mon mari était la robustesse et la mienne était que le cheval ne soit pas trop imposant afin que je puisse le monter et effectuer les différentes manœuvres de la performance western.  Lors de notre évaluation, Shodan nous a démontré non seulement tous ces talents et bien plus.

D’ailleurs, mon mari et moi avons constaté qu’il avait reçu un bon entraînement, auprès de quelqu’un qui devait s’y connaître en attelage, car ses dispositions étaient excellentes.  Nous avons également pu observer qu’il avait sûrement travaillé en attelage en double et en travaux forestiers.

Ses habiletés naturelles et son caractère doux a fait de lui, le cheval de mon école plus souvent que le cheval familial.  Il est devenu la vedette et l’ambassadeur de l’entreprise.  Je ne pouvais apparaître quelque part avec lui sans qu’il retienne toute l’attention !  Il a été beaucoup admiré pour sa prestance.  On a vu sa photo et connu ses exploits dans plus d’un pays.  Il a remporté plusieurs classes en concours et même reçu un trophée avec une stagiaire.

Un nom à sa mesure

Il était dans une famille de la belle région du Cap-de-la-Madeleine, chez qui il a appris les bases de l’équitation western.  D’ailleurs, c’est eux qui lui avaient trouvé son nom.  Shodan est un mot japonais qui signifie:  premier niveau de ceinture noire ou débutant ceinture noire dans les arts martiaux.  Shodan était leur premier cheval et ils étaient adeptes des arts martiaux.  J’ai gardé son nom, le trouvant très original.

Une vedette

Shodan a été pris en photo des milliers de fois.  D’ailleurs, il a fait la une du Journal L’éveil du 7 juillet 2007.  Ça fait beaucoup de chiffres 7 !

La dernière année de sa vie, il a effectué deux importantes séances de photos.  Des photos de mariée, une élève et la photographe, une autre élève.  Des photos de style country/western avec ma filleule, pour un travail de stage du photographe.  Mon vœu était d’utiliser sa prestance, son gabarit et son calme devant les caméras pour lui ouvrir les portes à une retraite en tant que mannequin.

Une maladie insidieuse

Shodan n’était pas très en forme quand nous l’avons pris sous notre aile.  Dès le printemps suivant, il s’est mis à avoir des difficultés respiratoires.  C’est ainsi que nous avons découvert qu’il était atteint de la maladie d’Obstruction pulmonaire chronique (OPC) ou souffle.

Après une première série de soins vétérinaires, j’ai pris la décision de le soigner à l’aide de la médecine douce, des herbes, une bonne gestion d’écurie, des sorties quotidiennes et un bon programme de soins.  Grâce à cela, son état de santé s’est maintenu bien plus longtemps qu’il aurait pu espérer vivre avec cette maladie.  C’est aussi, grâce à de nombreuses personnes dévouées qui m’ont aidée dans cette tâche qu’il a vécu sans souffrir.  L’amour qu’il savait si bien inspirer a joué en sa faveur.

C’est lui qui a été l’instigateur des Entreprises Équi-Nature LBH; sa maladie me poussant à créer des produits naturels en collaboration avec une naturopathe / herboriste.

Une importante mission accomplie

En rassemblant tout le parcours dans ma tête depuis son départ, je peux affirmer qu’il a réussi sa mission sur cette terre et auprès de tous ceux et celles qui l’ont côtoyé.  Je crois également que nous étions dû pour nous rencontrer.  Il m’a fait évoluer et je l’ai aidé dans sa mission.

En le partageant avec mon mari et mes élèves, il a été en mesure de toucher beaucoup d’humains.  Il a été le thérapeute à chacun de nous.  Il nous a amené dans son univers tout en partageant le nôtre.  Il a été notre guide.  Il a guéri nos souffrances intérieures comme nous le faisions pour ses douleurs physiques.

Consciente de ses efforts constants pour demeurer en vie, je lui ai promis que je lui dirais « au revoir » malgré ma douleur quand le temps serait venu.  Et quand ce jour est arrivé, j’ai été forte derrière le voile de mes larmes et la peine de mon âme.

La visite de ses nombreux amis humains, la fin de semaine avant son euthanasie, m’a soutenue.  De savoir qu’il y avait autant d’amour autour de lui et qu’il ne serait pas oublié, a mis un baume sur ma tristesse de me séparer physiquement de lui.

Vous pouvez le constater dans la page Témoignages.

Un parcours pas ordinaire

  • Shodan était un excellent cheval d’école: calme, patient et tolérant. Même un enfant pouvait lui placer sa bride, tant il collaborait.
  • Il a su démontrer que ce n’est pas la race, ni le gabarit qui fait le cheval, en se classant en concours de performance western. Il impressionnait aux obstacles western et démontrait son respect en obéissance aux commandements
  • Il s’est avéré un excellent cheval de randonnée, car il avait le pied sûr et passait tous les obstacles avec confiance, agilité et détermination, tout en ayant un très bon sens de l’orientation.
  • Il excellait à l’attelage, où il pouvait démontrer ses allures magnifiques, ainsi que sa force, son endurance, son courage et ses habiletés à faire tourner la voiture ou le traîneau dans des endroits exigus et difficiles d’accès, à laisser passer et à ouvrir le chemin aux autres équipages, tout en répondant rapidement et efficacement aux demandes
  • Il était très apprécié en tant que cheval de voltige vu son dos large, ses allures confortables et, surtout, parce qu’il s’arrêtait de lui-même quand le cavalier était en déséquilibre!
  • Il est devenu un thérapeute, de par son calme et sa patience, ainsi que son talent à répondre aux demandes des personnes selon leur niveau d’expérience. Ses cajoleries finissaient de gagner la confiance de toute personne, même celle qui avait peur des chevaux.  Il avait le don d’être à l’écoute et présent pour ceux et celles qui avaient besoin de sa lumière.
  • Il s’est aussi fait le protecteur d’autres chevaux ainsi que d’humains.
  • Il est devenu la vedette et la coqueluche partout où il a passé: il a même fait la une du journal L’Éveil le 7 juillet 2007.
  • On parle de lui dans plusieurs parties du monde comme au Venezuela, au Mexique et en France.
  • Il a reçu de nombreux dessins et beaucoup de gâteries de la part de ses admirateurs!
  • Il a reçu et reçoit encore de nombreux et touchants témoignages.

Ses réalisations

Diplômes et certificats

2001: Certificat de participation, clinique PNH, niveau 1, Parc équestre de Blainville (LBH)

2002: Certificat de niveau 1 PNH complété (LBH et 2 amies)

Certificat de participation, clinique PNH, niveau 1, Parc équestre de Blainville (amie)

Certificat de participation, clinique PNH, niveau 2, Parc équestre de Blainville (LBH)

2003: Certificat de participation, clinique PNH, niveau 2, Parc équestre de Blainville (LBH)

2004: Certificat de participation, Challenge Parelli, Écurie Equinox (LBH)

2006 : Certificat de participation, Clinique F. Vanier, méthodes John Lyons, Écuries Performance (LBH)

2006:  Certificat de participation, Clinique Josh Lyons, Pine Have QH, Ontario

2007:  Brevet d’entraînement de base (LBH)

2011:  Co-champion, gagnant d’un trophée de fin d’année en obéissances aux commandements, ARPL (stagiaire)

Participation à d’autres formations

Massothérapie équine, Caroline Archambault

TTouch, Lucie Leclerc

Entraînement

Niveau 1-2 Parelli Natural Horse-Man-Ship

Entraînement traditionnel, reining, plaisance western, équitation, obstacles

Cavaliers 4, brevet d’entraînement de base et instructeur/entraîneur western, normes FEQ-CH

Techniques de randonnée

Attelage de loisirs

TTouch (approche d’entraînement et de massages de Linda Tellington-Jones)

Méthodes de John Lyons

Expérience

Cheval d’école de 2003 à 2012

Il a été la monture de plusieurs élèves qui ont réussi, avec lui, les différents niveaux de cavalier 1 à 4 western de la Fédération équestre du Québec

De même, pour deux brevets d’entraînement de base.

Niveau 1 et 2 de Parelli Natural Horse-Man-Ship

A participé aux jeux équestres western traditionnels et éthologiques

Attelage en simple, en double et travail en forêt

Voltige

Saut d’obstacles

Concours de performance western et une classe de reining

Talents particuliers

Était un thérapeute naturel pour les personnes ayant peur des chevaux;

S’ajustait à la vitesse et au niveau des débutants et des personnes avec de légers problèmes physiques ou intellectuels;

Il sautait jusqu’à 5 pieds;

Il avait des allures tant lentes qu’allongées et était très confortable;

Il était doux, calme et patient, ce qui en a fait un cheval sécuritaire et familial dans toutes les disciplines;

Il a prouvé avoir du talent pour les concours régionaux western.  Il avait également le talent pour performer en saut et dressage classique, le Trec, l’attelage et la voltige.

Habiletés

Il avait les qualités de son croisement.  Il était fort, calme et avait le « cœur à l’ouvrage » du Belge.  Il était confortable et souple comme le Quarter Horse.  Il pouvait tout aussi bien faire des travaux lourds comme tous les mouvements d’un cheval de selle.

Caractère

Il savait ce qu’il voulait et il l’exprimait.  Il était d’une grande patience, était tolérant et pardonnait facilement.  Il était bougonneur quand il avait faim et parfois lorsqu’un cheval ou un humain se retrouvait dans sa propriété devant son box.  La plupart du temps, il était calme et parfois paresseux, mais il lui arrivait de devenir émotif et/ou actif.   Il n’aimait pas jouer au chef, mais se taillait une bonne place dans un groupe.  Comme tout cheval, il détectait qui était le chef de lui ou de l’humain.  Il avait une bonne mémoire et un excellent sens de l’orientation en randonnée.  Il devenait le protecteur de ceux et celles, chevaux ou humains, dont il appréciait la compagnie.

Conformation

Shodan avait une très bonne conformation générale.  Toutes les parties de son corps étaient équilibrées.  Il était légèrement cagneux à l’antérieur droit, ce qui s’est résorbé avec le parage naturel.  Il a bénéficié de la grandeur et de la corpulence du Belge, en particulier dans son avant-main, tout en conservant le raffinement du Quarter Horse, en particulier dans son arrière-main.  Sa tête était typiquement Belge.

Fiche de santé

Shodan a conservé sa santé tout au long de sa vie, malgré sa maladie.  Il a reçu des soins attentionnés tous les jours.  Il mangeait une petite balle carrée de foin par jour ainsi qu’un complément de minéraux et vitamines balancé et parfois d’autres suppléments selon le travail qu’il effectuait et pour le maintien de son état de chair.  De plus, il a reçu des extraits liquide d’herbes et bien d’autres produits naturels, pour ses poumons, son système immunitaire, la guérison de ses pieds et sa santé générale.  En plus des soins traditionnels du vétérinaire, il a reçu des traitements en ostéopathie, homéopathie, Reiki, chiropractie, kinésiologie et en thérapie photonique (acupuncture avec rayon lumineux).  Tout cela a contribué à augmenter son espérance de vie qui n’était pas aussi longue que pour un autre cheval vu sa maladie pulmonaire.

Il a développé le syndrome métabolique équin (qui s’apparente au diabète) d’une suite d’erreurs dans son alimentation qui fut trop riche en sucre par l’ingestion de foin et de supplément de luzerne.  Du même coup, il a eu une fourbure qui a provoqué des dommages à ses pieds.  Suite à quoi, il a été déferré et ses pieds entretenus avec le parage naturel aux 4 à 5 semaines.  Tout est revenu à l’ordre avec ces soins.

La dernière année de sa vie, les signes de la maladie de Cushing ont commencé à apparaître.  Il a alors reçu de la médication vétérinaire par injection annuelle pour son problème pulmonaire.  Comme c’est souvent le cas, cette médication a cessé de faire effet dès la deuxième injection, vu l’avancement de la maladie.  C’est pourquoi il a été euthanasié en octobre 2012 à l’âge de 21 ans.